Greenflex, un succès français du green business

Greenflex, un succès français du green business

Notre environnement se dégrade continuellement. Nous en sommes les causes, et en même temps, certaines de nos actions peuvent y remédier, voire guérir cette nature. C’est justement la base du « green business », qui est aujourd’hui, de plus en plus sollicité, afin de freiner les dégâts environnementaux et de monter en même temps la chaîne économique.

Le green business : qu’est-ce que c’est ?

green-business.jpg

Le green business est une stratégie adoptée par les entreprises, pour limiter les catastrophes environnementales, tout en se faisant des bénéfices. Cette activité incite les entreprises à participer à la réduction des émissions de CO2. Cette implication dans l’environnement attribue à celles-ci une certaine valeur positive, vis-à-vis des clients et des investisseurs.
Le green business consiste alors à déterminer quels éléments utilisés peuvent être nocifs pour l’environnement et proposer des solutions parallèles adéquates, et ne coûtant pas cher pour autant.

Greenflex : une preuve d’efficacité du green business

greenflex.jpg

Greenflex, une entreprise française, a débuté ses services pour le green business depuis 2009. Son parcours raconte qu’au début de ses activités, elle était mal vue, mais à force de persévérer dans ses objectifs, elle a pu générer un grand succès, soit l’accroissement de son chiffre d’affaires à 191 millions d’euros. Elle travaille dur pour proposer des solutions originales à ses clients.
Jusqu’à maintenant, Greenflex a conquis 11 entreprises, lui apportant chacune leur appui au green business. Greenflex a aussi un élément-clé de sa prospérité, une entreprise créatrice de plateforme web, HopCube. Cette dernière aide au développement de l’intelligence des données, et dans la fourniture d’éco-guide selon la performance environnementale des entreprises. HopCube, est l’une des sources principales de l’essor de Greenflex.
Greenflex projette d’étendre son influence dans le monde du bâtiment, du digital et de la pédagogie, toujours dans le cadre du green business.